Blog Studentatwork > Divers

Compterons-nous bientôt en heures plutôt qu'en jours ?

Le compteur d'heures est inscrit dans l'accord de gouvernement fédéral. Un décompte non plus en jours, mais en heures dans le cadre de Student@work se précise, même s'il faudra attendre un peu pour savoir si cela adviendra réellement, et quand exactement. Le 1er janvier 2015, en tout cas, le travail des étudiants sera encore encadré par le contingent de 50 jours.

Un thème à l'ordre du jour

Jusqu'à présent, le compteur d'heures était un peu comme le monstre du Loch Ness : il montrait de temps en temps la tête avant de disparaître pendant longtemps des écrans radar. Mais voilà qu'à présent, il est cité dans l'accord de gouvernement. Le sujet devient sérieux !

On peut lire, à la page 12 de cet accord, que le gouvernement va « étudier les modalités relatives au calcul du crédit de 50 jours de travail d'étudiant en heures, afin de donner plus de flexibilité aux étudiants et leurs employeurs, sans compromettre la possibilité de contrôle.»

Le compteur d'heures est donc bel et bien à l'ordre du jour.

Prudence !

Nous devons néanmoins rester prudents.

Le gouvernement ne promet pas que le compteur d'heures adviendra à coup sûr, mais bien que la question de son instauration sera examinée. A ce propos, il sollicitera également l'avis du patronat et des syndicats. Il convient donc d'attendre pour voir ce qui en ressortira. C'est pour cette raison que l'accord de gouvernement ne précise aucun timing.

Et si ce compteur d'heures venait à être introduit, cela ne veut pas dire que nous allons compter en heures dès demain. Transformer le compteur actuel, cela demande plus de travail que changer un bouton à un endroit déterminé. C'est une opération qui aura des répercussions sur l'ensemble du système de déclaration des employeurs. Et modifier ce système, cela prend du temps ! Le 1er janvier 2015, le travail des étudiants sera en tout état de cause à nouveau encadré par l'actuel contingent de 50 jours !

Pour suivre l'évolution du dossier

Tu as envie de savoir comment les choses vont évoluer dans ce dossier ? Dans ce cas, nous t'invitons à consulter régulièrement ce site internet et notre page Facebook. Dès qu'il y aura du nouveau, nous t'en informerons.