Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Anouk Verstraten de Maaseik, 19 ans, étudiante et future assistante sociale

Anouk est l'assistante personnelle d'un homme atteint d'autisme. «C'est un travail qui ne conviendrait pas à une personne qui a la bougeotte.»

En quoi ton travail consiste-t-il ?

J'accompagne dans ses activités quotidiennes un homme souffrant d'une grave forme d'autisme. Je suis à ses côtés lorsqu'il va nager, faire du vélo, se promener, boire un verre en terrasse, regarder un film ou faire ses courses sur le marché hebdomadaire. Mon employeur habite chez ses parents, avec lesquels je dois donc aussi collaborer. J'ai déjà pu construire une bonne relation avec eux.

Comment as-tu trouvé ton job ?

Via le site du VDAB. Je n'avais pas fait les études demandées mais j'ai malgré tout décidé de tenter ma chance.

Quels sont les aspects sympas et moins sympas de ton travail ?

Mon job a énormément d’avantages :

  • Je travaille de 9h30 à 16h30, les heures idéales donc.
  • Je suis payée pour faire des choses que je ferais également pendant mon temps libre, comme aller boire un verre en terrasse.
  • J'ai l'occasion d'accumuler de l'expérience avec un groupe cible avec lequel je serai peut-être amenée à travailler plus tard, en tant qu'assistante sociale.
  • Je ne dois jamais réfléchir à de nouvelles activités. Mon employeur souffre d'une forme sévère d'autisme et a tous les jours un programme fixe auquel il ne déroge que rarement. De ce fait, je sais à l'avance ce qui m'attend chaque jour.
  • J'ai reçu une place à part entière dans la famille, qui me sollicite régulièrement pendant l'année académique.
  • Je bénéficie d'une sécurité d'emploi jusqu'à la fin de mes études. Il est possible, également, que mon employeur m'engage dans le cadre d'un contrat fixe une fois que j'aurai obtenu mon diplôme.
  • J'ai le sentiment d'être vraiment importante pour mon employeur.
  • Il ne me faut que 10 minutes pour faire le trajet à vélo entre mon domicile et mon lieu de travail.

C'est bien simple : ce job ne présente à mes yeux aucun inconvénient mais il est clair qu'il ne conviendrait pas à tout le monde. Il faut avoir une grosse dose de patience et un caractère doux. Une personne qui serait du genre plutôt « hyperactif » ne conviendrait pas pour ce job car le monsieur que j'assiste n'aime pas les gens incapables de rester deux minutes sans rien faire.

Combien gagnes-tu et que fais-tu de ton argent ?

Ce job me rapporte un peu plus de 10 EUR de l'heure. L'argent que je gagne, je le mets de côté afin de pouvoir m'acheter une maison dans le futur.