Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Karen Van Dijck Master en histoire/Étudiante en archivistique

Dans le cadre de son job d’étudiant, Karen Van Dijck, originaire de Deurne, a pu voir les coulisses d’un des plus beaux musées de Belgique : le Museum aan de Stroom (MAS) situé à Anvers.

En quoi consistait ton job de vacances ?

En tant que préposée à l’accueil, je travaillais essentiellement à la réception du musée et devais répondre aux questions des visiteurs, en face à face ou par téléphone. La plupart des questions concernaient le musée et la ville d’Anvers. De temps à autre, je devais accompagner des personnes en chaise roulante ou avec des poussettes dans l’ascenseur.

Parfois, j’étais en charge de la salle. Je devais alors veiller à ce que les  visiteurs n’emportent pas leur sac à dos, leur parapluie ou leur animal domestique dans la salle ou leur empêcher de toucher les objets.

Pour travailler comme préposé à l’accueil d’un musée, il n’est pas nécessaire d’avoir étudié l’histoire comme moi. S’il y a des choses que tu ignores, tu peux toujours te renseigner auprès des collègues ou sur Internet. Une bonne connaissance linguistique est cependant un grand avantage. Ma connaissance de l’allemand m’a en effet bien servie. Les touristes allemands étaient souvent agréablement surpris d’être abordés dans leur langue.

Comment as-tu découvert ce job ?

Via le site web de la ville d’Anvers.

Comment trouvais-tu ton boulot ?

Sympa. C’est toujours agréable d’aider quelqu’un. La plupart des visiteurs du musée étaient contents des conseils qu’ils recevaient.

Pour moi, le MAS était un environnement de travail agréable. Les employés étaient sympas et drôles. Et puis, évidemment, c’est intéressant de voir comment cela se passe dans les coulisses d’un musée.

Parfois, on a affaire à des visiteurs désagréables. Une heure avant la fermeture, le musée ferme ses caisses et ne vend plus de tickets. Il y a pourtant eu un monsieur qui voulait à tout prix entrer dans le musée à quatre heures et quart. Lorsque je lui ai expliqué que ce n’était pas possible, il a fait une scène : « Vous autres, les fonctionnaires, vous êtes tous les mêmes ! Vous passez vos journées à ne rien faire pendant que nous travaillons et payons des impôts ! »

Combien t’a rapporté ton job de vacances ? Et qu’as-tu fait de cet argent ?

En un mois, j’ai touché environ 1.700 euros. Une belle somme. Je ne sais pas encore ce que je vais en faire. En attendant, je vais laisser l’argent dormir sur mon compte d’épargne, je pense.