Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Sam Thoen Étudiant en management logistique

Le salaire n’est pas mal et avec un peu de chance, tu peux t’asseoir derrière le volant d'une Porsche Panamera. Si tu aimes rouler en voiture (et que tu roules bien), comme Sam Thoen (21 ans) originaire de De Klinge, tu peux trouver ton bonheur grâce à un job d’étudiant comme chauffeur privé.

En quoi consiste ton boulot ?

Je travaille pour une entreprise gantoise qui loue des chauffeurs privés à des personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas conduire pour l'une ou l'autre raison. En tant que chauffeur, tu conduis la voiture du client. Il peut s’agir d’hommes d’affaires qui préfèrent travailler pendant que leur voiture est coincée dans les embouteillages ou de personnes qui ne veulent pas conduire jusqu’à leur domicile après un resto. Tu peux aussi être appelé comme voiturier : ce service né aux États-Unis consiste à mettre des chauffeurs privés à disposition lors d’une fête pour garer les voitures des invités à leur arrivée et leur ramener leur voiture lorsqu'ils s'en vont.

Comment as-tu découvert ce job ?

Grâce à un contact personnel : je connaissais le propriétaire d’une entreprise de location de chauffeurs privés.

Pour être chauffeur privé, tu dois être âgé de minimum 21 ans, être titulaire du permis de conduire depuis deux ans au moins et posséder de bonnes aptitudes de conduite. Tu dois aussi passer un test pour vérifier ton amabilité envers le client et ton assurance.

Travailles-tu souvent le soir ?

Oui, mais aussi en journée. En fait, tu décides en grande partie de tes horaires. J’indique mes disponibilités sur le site web de mon employeur et sur base de ces informations, il dresse un planning. Les clients attendent souvent la dernière minute pour louer un chauffeur, ce qui signifie que tu dois rester disponible durant les plages horaires que tu as communiquées.

Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Le salaire n’est pas mal et tu peux souvent conduire de belles voitures. J’ai ainsi pu m'asseoir derrière le volant d'une Porsche Panamera, un vrai bolide (vitesse de pointe : 261 km/h), même si dans la pratique, tu dois respecter le code de la route.

Même si tu dois attendre le client, tu peux facilement mettre ces heures d'attente à profit, par exemple pour lire un bouquin ou réviser un cours.

Le fait de conduire chaque fois une autre voiture est moins difficile qu'il n'y paraît. Aujourd’hui, presque toutes les voitures fonctionnent de la même manière. Le système d’antidémarrage des voitures de leasing peut toutefois poser problème. J’ai ainsi une fois mal compris un code de démarrage et je n’ai pas pu repartir lorsque la voiture s’est immobilisée. Heureusement, j’étais juste arrivé sur une place de parking.

Combien gagnes-tu et que fais-tu de cet argent ?

Je touche 9 euros de l’heure. Par mission, on me paie au minimum trois heures, même si la durée réelle est inférieure. Certains clients donnent un pourboire. Un jour, j'ai reçu 20 euros. Dans de tels cas, ça chiffre vite naturellement. Mon argent, je l'épargne en grande partie. Je l'utilise aussi pour voyager et sortir le week-end.