Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Lars De Sterck Étudiant en économie - langues modernes à Bruxelles

Lars travaille dans un parc aquatique à Bruxelles. « Je ne suis jamais allé travailler contre mon gré. »

En quoi consiste ton job ?

Je varie entre la caisse et le sauna dans un parc aquatique à Bruxelles. La plupart du temps je fais la caisse où je dois vendre des tickets et produits de la « boutique », donner une explication générale aux gens par rapport au fonctionnement du parc, répondre aux appels téléphoniques et être prêt à aider les gens qui ont des questions ou problèmes. Le job est très communicatif. Je dois aider les clients en néerlandais, français, anglais et parfois en espagnol et allemand.

Comment as-tu trouvé ce job ?

Je cherchais un job où je pouvais apprendre quelque chose et qui se trouve dans la même ligne que mes intérêts (le tourisme). J'aime bien parler beaucoup de langues, donc il était logique pour moi d'aller à Bruxelles pour trouver un job. J'ai postulé auprès de certaines attractions touristiques à Bruxelles et le parc aquatique était le premier à réagir positivement. Évidemment, c'est toujours un processus avec des hauts et des bas avant de pouvoir signer ton contrat. Il s'agit de persévérer, cela vaut la peine !

Quels sont les côtés positifs et moins positifs de ton job ?

Ce que j'aime, c'est que tous les jours sont différents. On est en contact avec plusieurs clients et collègues. Les clients viennent pour nager et se détendre, ce qui fait qu'il y a toujours une ambiance de vacances dans le parc. Cela rend le travail encore plus agréable.
Je ne suis jamais allé travailler contre mon gré. Cela fait toujours du bien de les revoir tous. L'équipe n'est pas très grande et tout le monde connaît tout le monde. Entre-temps, les collègues sont devenus de vrais amis. Pour moi, il est super important de faire un job que j'aime bien : « happiness is the key to succes ».
Parfois je me retrouve avec des clients impatients ou insatisfaits, mais les commentaires positifs me font oublier tout ça. Les journées chargées, il faut bien avancer – mais avec du stress sain !

Combien gagnes-tu et que fais-tu de cet argent ?

Le secteur touristique est connu pour ses mauvais salaires, mais ça ne me dérange pas du tout. Je reçois beaucoup plus que de l'argent : beaucoup de contacts sociaux, de nouveaux amis, les expériences, apprendre à connaître Bruxelles... Un tout nouveau monde s'est ouvert grâce à mon job étudiant.
J'épargne une partie de mon argent pour le futur, une partie est dépensée dans les produits dont j'ai besoin ou dans les excursions (dont parfois aussi un voyage). Travailler peut donc être amusant et je gagne un peu ma vie.