Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Florent Choquet étudiant en diététique, Mons

Florent Choquet, 19 ans, nous confie que son job d’étudiant a forgé son caractère.

En quoi ton job consistait-il ?

Je travaillais dans un restaurant self-service et j’exerçais plusieurs fonctions : de la caisse, en passant par le service des clients et même à la vaisselle ! En dehors de ça, nous avions des tas de tâches comme le nettoyage du sol, le nettoyage des plans de travail, etc…

Comment as-tu trouvé ce job ?

J’ai trouvé ce job en allant manger et, par hasard, j’ai demandé au gérant s’il recherchait des étudiants. La semaine d’après, je commençais déjà à travailler. Je pense que j’ai eu beaucoup de chance car je ne suis pas passé par une agence, et je n’ai pas non plus envoyé des dizaines de CV pour parvenir à avoir un job.

Quels sont les aspects de ce job que tu as appréciés et moins appréciés ?

Ce job m’a apporté énormément sur le plan personnel et social. Sur le plan personnel, j’ai tout simplement appris à utiliser mes mains, à me donner à 100 % en période de « rush ». Sur le plan social, j’ai appris à côtoyer et à créer des liens d’amitiés avec des personnes qui auraient pu être mes parents. J’ai aussi appris à aller vers les autres en interpellant les clients, et parfois même, et en passant du temps à discuter avec eux.

Je ne pourrais pas donner d’aspects négatifs à ce job : chaque moment que j’y ai passé m’a permis de forger mon caractère et d’améliorer mes expériences professionnelles.

Combien étais-tu payé et qu’as-tu fait avec l’argent que tu as gagné ?

Depuis que j’ai 16 ans, le salaire horaire n’a cessé d’augmenter pour passer de 8,79 euros à 11,24 euros à l’heure actuelle. Nous avons également droit à un repas de midi au sein de l’entreprise, au remboursement des frais de déplacement et même une prime d’habillement qui couvre, en fait, le lavage de nos propres vêtements. Il faut savoir que nous sommes fournis en chaussures de sécurité et en tenu pour le haut de corps mais nous devons emmener un jeans, et c’est ce jeans qui est visé par les frais d’habillement.