Blog Studentatwork > Le jobiste du mois

Cédric Bourda 16 ans, étudiant dans le secondaire, Alost

Pour assurer son job étudiant, Cédric doit se lever à l’aube.

En quoi ton job consiste-t-il ?

Je travaille dans un supermarché. Je fais la caisse, remplis les rayons et donne un coup de main pour le nettoyage. Comme j’ai été affecté au rayon frais, je travaille avec des produits frais qui sont livrés chaque matin. Je dois aider à les mettre dans les rayons avant l’ouverture du supermarché. Tous les produits encore consommables pendant maximum quatre jours sont retirés des rayons et fermentés afin de produire de nouvelles réserves énergétiques.

Comment as-tu déniché ce job ?

J’ai appris par le bouche-à-oreille que ce supermarché est un endroit où il fait bon travailler. En janvier, un panneau a été installé à l’entrée du magasin pour annoncer que le supermarché cherchait à recruter des étudiants. Un agenda a ensuite été mis à disposition, où tout le monde pouvait s’inscrire pour un bref entretien d’embauche. J’ai passé cet entretien et on m’a ensuite téléphoné pour me dire que je faisais partie des candidats sélectionnés.

Quels sont les aspects plaisants et moins plaisants de ton job ?

Vu que je travaille au rayon frais, je dois souvent commencer dès 6 heures. Ce qui implique que je dois me lever et me coucher tôt et que je ne peux donc pas trop faire la fête. Le fait de commencer ma journée aussi tôt a toutefois un avantage : à 15 heures (16 heures au plus tard), j’en ai fini avec le boulot.

J’ai des collègues très sympas et l’ambiance est bonne. Travailler dans de telles conditions, c’est chouette ! Mettre en rayon des produits frais pour les clients procure un bon sentiment, tout comme le fait de voir un rayon rempli alors qu’il était presque vide peu de temps auparavant.

Combien gagnes-tu et que fais-tu avec cet argent ?

Mon salaire est calculé en fonction de mon âge. Je gagne aujourd’hui environ 7,80 EUR de l’heure. Cela augmentera avec l’âge. Je touche également un petit défraiement pour les kilomètres que je parcours quotidiennement pour me rendre au travail. L’argent que je gagne, je vais le mettre de côté sur mon compte en banque et l’utiliserai peut-être plus tard pour m’acheter un GSM ou un appareil photo.